Partir au ski avec des enfants

Fraichement revenue des montagnes, j’ai envie de te partager mon expérience d’une semaine de ski avec les enfants. J’ai débuté à 4 ans. Ma maman, mordue des paysages enneigés, nous a transmis le goût du ski. Chaque année, on partait au moins une semaine. Vers l’âge de 15 ans, je me suis mise au snowboard pendant une dizaine d’années. J’ai ensuite pris une pause carrière à 26 ans pour réaliser une saison de ski dans une station suisse. Je donnais des cours au jardin des neiges (les tous petits) et aux débutants de tout âge. J’ai adoré cette expérience !

Aujourd’hui, maman de Lynn 4,5 ans et Milo 1,5 an, j’ai pu leur transmettre l’amour de la glisse lors de notre première semaine au ski en famille. Je te partage ici, les réponses aux questions que j’ai reçues.

A partir de quel âge un enfant peut-il apprendre à skier ?

Les enfants peuvent commencer à skier vers 2,5-3 ans. C’est l’âge auquel ils sont assez grands pour se tenir debout sur leurs skis, apprendre à glisser et comprendre les instructions qu’on leur donne pour freiner. Milo voulait continuellement nous imiter en montant sur nos skis et en essayant de mettre les chaussures de sa soeur. Nous lui avons donc trouvé la plus petite paire du magasin. Il est également possible d’acheter (et non de louer) des « patinnettes », sorte de skis en plastique qui se fixent sur des chaussures standards. Elles coutent une trentaines d’euros. Etant donné que nous n’étions pas sur qu’il apprécie, nous avons opté pour l’option 1: de vrais skis en location.

Verdict : même s’il se tenait bien droit et adorait le tapis roulant, il ne semblait pas apprécier avoir des skis aux pieds. Nous les avons donc reportés sans regret et surtout sans insister. Quand on apprend un nouveau sport, le principal est d’y aller petit à petit pour ne pas prendre peur. Une fois que la peur s’installe c’est beaucoup plus difficile de faire marche arrière.

En 2020, nous avions prévu une semaine au ski avec mes parents et l’une de mes soeurs. Nous avons du rebrousser chemin après une nuit en station seulement à cause du confinement. Lynn a pu faire une seule piste entre mes jambes. Cette année, à 4,5 ans, c’est un âge très confortable pour apprendre à skier. Lynn a progressé très rapidement, elle comprenait tout ce que je disais, m’imitait et prenait de l’assurance d’heure en heure.

Faut-il commencer par du ski ou du snowboard ?

Les deux sont possibles ! Il est plus répandu et plus conventionnel de commencer par du ski. Il n’y a d’ailleurs, pas à ma connaissance, des cours à l’ESF ou en Suisse pour apprendre à faire du snowboard en groupe au jardin des neiges. Mais rien ne vous empêche bien sur de proposer un mini snowboard à votre bambin ! Ils sont tellement mignons dessus.

Ce que vous devez retenir, c’est que les enfants apprennent énormément en imitant. Si vous désirez leur apprendre par vous même et que vous faites du snowboard. Alors choisissez un snowboard.

Faut-il prendre des cours ou essayer de leur apprendre soi-même ?

De mon côté, le choix a été vite fait. Etant donné que Milo était trop jeune pour suivre des cours nous n’avions pas la possibilité de skier pour nous cette année. De part mon expérience en Suisse, j’avais tous les trucs et astuces pour lui apprendre moi-même. Voici les essentiels :

  • Apprendre à se tenir debout. L’enfant a souvent le réflexe de se laisser aller comme s’il s’asseyait. Très vite, en lui indiquant de mettre ses mains sur ses genoux et de rester debout, il opte directement pour une meilleure position et un meilleur équilibre.
  • Apprendre à freiner en réalisant un triangle avec ses skis. C’est ce que j’appelle « faire la pizza« . Encore une fois en poussant bien sur ses skis avec les mains sur les genoux, l’enfant sentira très vite qu’il est capable de contrôler sa vitesse. A l’inverse, sur les chemins tout plat, je lui dis de « faire des frites » autrement dit de mettre ses skis en parallèle.
  • Apprendre à se relever. Et oui, votre enfant n’échappera pas à quelques gamelles. Rassurez-le en lui expliquant que ca arrive à tout le monde. C’est l’un des exercices les plus difficiles au début car il nécessite de prendre conscience du sens de la pente. Systématiquement, quand Lynn tombait je lui remettais ses skis l’un à côté de l’autre de façon perpendiculaire à la pente. Ensuite, je l’a tirai avec une main et elle poussait avec l’autre. Un jour, elle pourra le faire toute seule.
  • J’ai encore pleins de trucs et astuces en tête, des jeux, des exercices pour passer au // etc… n’hésites pas si tu as des questions.

Si vous décidez de choisir les cours ESF ou ESS, sachez que cela revient généralement à 200 euros par enfant pour 2h30 de cours pendant 6 jours. Ils ont souvent accès à du matériel pédagogique et un espace dédié. Parfois, l’enfant apprend mieux quand il voit d’autres enfants apprendre en même temps que lui et avec un adulte qui n’est pas l’un de ses parents.

Comment faut-il les habiller ?

Chaudement, avec des habites respirants. Le temps à la montagne peut être très variable. Il faudra prévoir une sous-couche de vêtements confortables : un collant et un sous-pull col roulé de chez Decathlon. J’avais prévu 2 collants et 3 sous-pulls par enfant pour 6 jours de ski. Un polaire ou un gros pull de type « moumoutte ». Des grosses chaussettes montantes (Décathlon). Un masque (plus pratique pour les tous petits et s’il neige) ou des lunettes. Un casque pour les skieurs. Des Moonboots ou des bottes fourrées.

Et, une combinaison de ski une ou deux pièces. Pour Milo, plus petit, nous avons opté pour une combi une pièce de chez AS Adventure. C’est très important qu’elle soit imperméable. Et oui, la neige, ça mouille ! Nous l’utilisons par ailleurs, par mauvais temps sur le vélo en Belgique.

Pour Lynn, elle avait déjà un manteau de ski pour faire les trajets quotidien à vélo, de chez AS Adventure avec un pantalon noir. On lui avait acheté une taille 3 ans quand elle en avait 2,5 ans et elle savait encore le mettre ajd. L’année prochaine, elle ira à Milo.

Des mouffles ! Pour Lynn nous avions une paire de chez Décathlon et pour Milo, une de chez AS adventure. Dès qu’il a fait 5-6 degrés, Lynn a eu vite froid avec ses « mouffles de ville » comme nous a dit un local. Je lui ai donc mis mon ancienne paire de mouffle gore-tex pour la fin de la semaine.

Où faut-il partir pour débuter ?

Une petite station suffira. Et oui, au début un enfant ne fera pas de pistes rouges, et surement très peu de bleues. Mais si vous êtes habitués aux grands domaines, privilégiez un domaine avec des pistes vertes, des pistes bleues « chemin » (celles qui sillonnent souvent dans les forêts pour rejoindre un domaine à l’autre) et encore mieux, les stations avec un espace dédié pour les enfants accessibles au public sans devoir prendre de cours. C’est le cas aux Arcs 1800. Chaque jours, il y a deux pistes au jardin des neiges accessibles en front de neige. Les enfants peuvent prendre une cabine gratuitement en dessous de 5 ans pour faire la piste verte. La station à côté « Pessey-Valendry » propose également un parcours progressif pour débutant.

Quel budget prévoir et comment le réduire au max ?

C’est la question qui fait mal ! Partir au ski en famille à un coût.

Le logement coûte au minimum 500 euros par semaine hors vacances scolaire pour un studio 4 -5 lits. Mais au final, on passe tellement de temps dehors, qu’on en oublie vite le manque d’espace. Notre astuce a été de choisir une semaine où les français n’étaient pas en congé. Les prix étaient moins élevés.

Dans certaines stations, le parking est devenu payant. Ici aux Arcs 1800, il est à 90 euros en station / semaine. Il existe un parking de dissuasion gratuits plus bas.

Si vous devez louer votre matériel, ça revient vite à 100 euros par personne. Il y a moyen d’avoir des %, en réservant à l’avance. Pour l’habillement, il existe également l’option seconde main qui est moins onéreuse.

Côté nourriture, nous faisons généralement de grosses courses en Belgique avant d’arriver en station.

Le ski pass est également cher si vous prenez tout le domaine (presque 300 euros par personne pour le Paradiski adulte). Comme j’étais la seule à skier avec Lynn, on a opté pour le ski pass à la journée à 41 euros pour le domaine « section » c’est à dire Arc 1800-Arc1600. Celui-ci n’est pas nominatif, on a pu se le partager avec Yann. Par contre, il faut aller en chercher un nouveau tous les jours.

Ce qu’on retiendra ?

Lynn :

« Maman, l’herbe elle se repose sous la neige et maintenant c’est la neige qui joue ». Lynn 4,5 ans.

« Maman j’aime bien aller vite »

Elle a adoré, elle a hyper bien progressé. Après 1 journée, elle faisait déjà une verte et puis une bleue le lendemain.

Milo :

« Milo qui ne sait pas faire de sieste en poussette mais en luge bien ». « Milo qui kiffe les danseuses de la folie douce ».

J’ai apprécié être en famille, respirer l’air de la montagne, prendre le soleil, glisser sur la neige, se prendre un apéro, se réveiller avec une vue de folie etc… C’était drôle de se retrouver 7 ans plus tard, dans une station symbolique pour Yann et moi. Sur les traces de notre premier ski avant d’être en couple. L’Arpette c’est notre bar fétiche sur les pistes !

Alors c’est sur, Arc 1800, on reviendra !

Et toi, tu pars cette année ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s